Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Collection de minéraux
Université Pierre et Marie Curie

La silice

En vitrine 16, la famille des silicates, à laquelle appartient la silice, englobe plus du quart de tous les minéraux connus. D’une sous famille à l’autre, la composition chimique peut être très proche, et ne permet pas de les distinguer. C’est pourquoi les spécialistes ont choisi un second critère de classification : la structure des minéraux, c'est-à-dire l’agencement des groupements d’atomes les uns par rapport aux autres.

La silice, un oxyde de silicium, est entièrement formée d’un groupement que l’on appelle le « groupe silicate ». Ce groupe est composé d'un atome de silicium et de quatre atomes d'oxygène. La silice est ainsi considérée comme le premier silicate.

La silice cristallise selon une dizaine de structures différentes.

L’une de ces structures forme le Quartz (kouartz(e), seul minéral de cette famille présent dans un grand nombre de gisements. En France, les meilleurs quartzs ont été trouvés dans la mine de La Gardette, en Isère. Ce gisement avait été ouvert dès la fin du 18e siècle, pour exploiter de l’or. Finalement, seuls quelques kilogrammes d’or en ont été extraits. En revanche, de vastes chambres aux parois entièrement tapissées de cristaux, y ont été découvertes. La grande plaque de Quartz sur le plateau inférieur en est un exemple frappant.

A côté des quartz, l’opale, est composée de silice hydratée, non cristallisée. Elle s’organise en petites billes invisibles, jointes entre elles. Lorsque ces billes font entre 2 et 3 dix millième de millimètre, elles agissent sur la lumière. Apparaissent alors des irisations, qui font de l'opale un minéral apprécié pour son esthétique depuis l'Antiquité.

02/07/15