Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Collection de minéraux
Université Pierre et Marie Curie

Les sorosilicates

Dans la vitrine 19, autre famille de silicates : les sorosilicates.

Le terme soro dérive du mot grec soros, qui signifie amas. Dans cette famille, les groupes silicates se lient par deux, trois ou cinq.

Parmi les sorosilicates, il y a l’épidote dont les cristaux très brillants et sombres se trouvent dans les montagnes. Elle se forme dans des fours à cristaux appelés fentes alpines.  Pendant longtemps les meilleures épidotes semblaient provenir des fentes alpines du Knappenwand, en Autriche, exploitées depuis leur découverte en 1865.

Depuis des gisements similaires, ont notamment été découverts au Pakistan. Le grand spécimen de la collection provient de ces gisements.

Il a été extrait en 2001 d’une fente où le plus grand cristal atteignait 60 cm. Malheureusement, l'utilisation d'explosifs a brisé presque tous les cristaux.

Assez proche de l’épidote, la Zoïsite serait restée un minéral de spécialistes sans le gisement de Merelani, en Tanzanie, découvert en 1967. Dans ce gisement, elle apparaît sous la forme de cristaux transparents, qui présentent parfois un polychroïsme extraordinaire : suivant l’angle sous lequel on les regarde, ces minéraux ont une couleur bleue soutenue ou mauve ! ,Hélas, les cristaux sont souvent incolores. Qu’à cela ne tienne ! Les exploitant se sont rapidement aperçus qu’un chauffage modéré de la pierre permettait d’obtenir la bonne couleur. Ce chauffage est d’ailleurs pratiqué de manière massive.

Si les pierres chauffées sont généralement moins appréciées sur le marché, son extraordinaire couleur bleue lui donne une très grande valeur.

La Zoïsite bleue est en fait une pierre gemme très prisée en joaillerie sous le nom de tanzanite.

02/07/15

Traductions :